c

De St Léonard en Beauce

 à  Selommes

    

Lundi 22 août- 105 ème jour-

La journée comme d’habitude commence très tôt à 6h30, petit déjeuner à 7h00. Aujourd’hui, c’est une petite étape d’une quinzaine de kilomètres. Le départ est prévu à 8h 30. Tout le groupe de marcheurs rejoint Iga, logé chez l’agriculteur. Par contre, Iga n’a pas apprécié de vivre avec les moutons : quelle forte odeur pense-elle ?


Jean-Yves part à la gare chercher Roselyne que nous sommes tous heureux de voir revenir après une interruption de un mois pour garder sa petite fille (ce qui est bien normal pour une jeune mamie). Régine et Béatrice partent à Oucques, à 8 kms de St Léonard pour faire quelques ravitaillements. Tout le monde se retrouve à Villeneuve Frouville pour la petite collation. Jean Yves, notre remplaçant de Louis dans la conduite du camion de René, reste maintenant avec les filles : nous partons pour l’étape du déjeuner à Rhodon (à 5kms de Selommes). Nous avons trouvé un emplacement entre 2 rues où il ne passe que 1 ou 2 tracteurs à l’heure. Quel calme !!! Nous avons à peine le temps de s’installer, d’observer un peu l’organisation de l’intendance que nos marcheurs arrivent aux pas de la jument. 

Une dame, Madame Bouvet, s’intrigue de voir ce convoi de 3 voitures : Etienne va lui rendre une petite visite, en lui expliquant, le pourquoi de la marche. Madame Bouvet a été très enthousiasmée par la marche : elle a souhaitait nous présenter sa région sous forme de cartes postales, certaines sont vieilles de plus de 100 ans. Elle nous encourage à aller voir l’église de Rhodon, classée « monument historique ».

Roselyne et Georgette arrivent avec Jean-Yves parti une heure plus tôt les chercher à la gare de Blois. Dès son arrivée Iga caresse Roselyne un coup de sabot sur la jambe gauche. Il faut à nouveau jouer les infirmières.

L’hébergement du mardi à Saint Amand Lonpré  devait être un terrain des gens du voyage. Après avoir visité les lieux (vulgaire champ en plein vent dans un virage en bordure de route avec quand même un point d’eau). René nous propose de contacter une de ses connaissances dans la région, Monsieur De Brantes ancien juge international de concours d’attelage.

 Notre sieste est interrompue par Michel Richard le « cuisinier »  de Selommes notre ville d’accueil. Les marcheurs sont rejoint en route par le 1er adjoint au Maire de Selommes vers 15 h. Arrivée devant la Mairie, nous prenons la pose pour la photo, puis nous partons prendre possession de notre logement dans les ruines, haut lieu historique de Selommes (Louis XI y aurait séjourné à plusieurs reprises).

 

Pendant ce temps les Conseillers Municipaux, les membres des associations nous accueillant ainsi que Michel le mari de Jeannine s’activent pour préparer le barbecue (offert par l’Association des marcheurs de Selommes et Equita) Nous avons droit à un dîner aux chandelles (melon au porto, brochettes, chips, ratatouille et tarte aux mirabelles). 

 

 

      

 

Les ruines du château de Pointfonds ont été un lieu privilégié d'échange et de convivialité. 

 

Bouquet pour la fête de Louis, fleurs champêtre cueillies dans une jachère fleurie par Etienne

Vers 23h nous nous coucherons sur la terre battue avec en fond sonore le crépitement des flammes dans la cheminée et les  ronflements des marcheurs. Chaque marcheur conservera en mémoire l'accueil à Selommes et le dévouement de tous pour nous être des plus agréables. 

Dernières nouvelles !

Une équipe de 7 marcheurs Chapelains ont profité de la venue en Loire Atlantique de nos amis  de Selommes le 4 septembre dernier pour les rencontrer à bord des "bateaux Nantais". La traversée de la plus belle rivière de France "l' Erdre" s'inscrivait dans l'excursion organisée par le Comité des Fêtes de Selommes . Ces 7 marcheurs ont été très heureux de revoir une partie des organisateurs de ce merveilleux séjour passé dans les ruines du Château de Pointfonds les 22 août et 23 août.